Connect with us

Tribune

Un baobab de l’Afrique contemporaine s’effondre ! (Par Fodé Tass Sylla)

Published

on

L’ancien président Robert Mugabe du Zimbabwe est décédé ce vendredi, 6 septembre 2019.

Maquisard leader de la lutte armée pour la reconquête de la souveraineté de son pays, il restera dans l’Histoire comme celui-là qui libéra la Rhodésie des griffes du pouvoir colonial blanc de Ian Smith, pour la baptiser « Zimbabwe » et devenir son premier président de la République en 1980.

Longtemps combattu par une opposition à la solde, qu’il réprima avec férocité, il est noirci par toute la machine de lynchage médiatique occidentale et son système économique saboté et agenouillé dès le moment où il a décidé de retirer les terres aux exploitants blancs.

Après 37 ans de règne à la tête du Zimbabwe, il organise, avec une dextérité politique rarement égalée, sa retraite du commandement (que certains niais qualifieront de chute), en prenant soin de se faire remplacer par le plus fidèle de ses lieutenants au Zanu-PF.

Il quitte ainsi la vie politique (37 ans) et la vie tout court (95 ans), tout propre, tout calme et, certainement, avec l’admiration, la reconnaissance et les hommages mérités de l’Afrique combattante, l’Afrique authentique, l’Afrique digne.

Repose en paix, l’artiste !

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook