Un collectif d’artistes guinéens rend hommage à Mory Kanté dans un single “Pour qu’une légende reste vivante”

Print Friendly, PDF & Email

Les initiatives pour immortaliser feu Mory Kanté se multiplient en Guinée. Deux semaines après son décès, des artistes ont signé un “single” pour lui rendre un hommage digne de son parcours. Lequel single intitulé “Pour qu’une légende reste vivante”, a réuni des artistes de tout bord comme Djékoria Fanta, le groupe Banlieuz’art, Mousto Camara, One Time, Aly 100 Songs, Sékouba Kandia, Fish Killer, …

Cette initiative, est de la structure Urban Connexion dirigée par Abdoul M’Baye. Elle vise à immortaliser le “griot électrique”. Pour ce promoteur culturel qui manage le groupe Banlieuz’art, ce single vise tout simplement à immortaliser le défunt Mory Kanté.

« Pour nous, il faut que la légende Mory Kanté soit immortelle. Aujourd’hui il est décédé, mais il faut qu’il reste avec nous à travers les actes qu’il a posés, c’est pourquoi nous avons intitulé le singe ‘’Pour qu’une légende reste vivante’’. Il y a toute la crème de la musique guinéenne sur la scène, il y a plus de 20 artistes. Donc pour nous, il est important de lui rendre hommage pour tout ce qu’il a fait pour la musique guinéenne et africaine. Aujourd’hui, partout où on parle de la musique africaine, on parlera de Mory Kanté. Donc Mory Kanté est pour la Guinée, comme Bob Marley est pour la Jamaïque ou Johny Alidé pour la France », a-t-il précisé.

Pour rappel, Mory Kanté décédé le 22 mai 2020 à Conakry. Il doit sa célébrité à son tube “Yèkè Yèkè” sorti en 1988. Un morceau qui s’est exporté partout dans le monde et qui a été vendu à des millions d’exemplaires.

Pour Sékouba Kandia qui a participé à ce single, Mory Kanté a été un modèle pour lui.

« J’ai participé à ce single parce que je fais partie de la grande cour à laquelle Mory Kanté appartient, qui est la cour des griots. Et c’est parce que Mory Kanté a été un modèle, une icône, une référence pour la musique africaine. Il a su fabriquer son image, et son nom est parti au-delà de nos frontières. Donc c’est une fierté pour moi de participer à ce projet qui rend hommage à ce grand homme, parce que ce projet opte pour l’histoire et pour l’éternité », a indiqué cet artiste.

Cet hommage des artistes intervient alors que le Président Alpha Condé a baptisé l’Institut supérieur de Arts de Dubréka du nom de Mory Kanté. Cette institution d’enseignement supérieur s’appelle désormais “Institut supérieur des arts Mory Kanté”.

Thierno Sadou Diallo 

+224 662 76 75 74

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.