Un malade ‘’expulsé’’ de l’hôpital Jean Paul2 pour un fait qui va vous révolter…

Print Friendly, PDF & Email

C’est un acte révoltant et même déchirant qui s’est passé à l’hôpital Jean Paul 2, situé au quartier Taouyah, dans la commune de Ratoma. Fodé Cissé, étudiant, 37 ans, souffrant d’une tumeur cervico-latéral et qui risque de perdre ses deux yeux a été expulsé de l’hôpital sur ordre du professeur Bangaly Traoré, responsable de l’unité de la chirurgie oncologique. En tout cas, si l’on en croit les propos de son frère .

Selon Lamine Cissé, le seul péché du malade, c’est d’avoir eu à ses côtés (Fodé) un jeune-frère qui n’avait pas sa bavette au nez. Pis, le médecin qui a par la suite touché le malade, a été viré (SVP). Fodé Cissé sera ensuite abandonné et contraint de faire ses affaires pour quitter l’hôpital alors que tous les frais de prise en charge ont été payés. Des frais qui équivalent à 600 mille francs guinéens par mois. Malgré des négociations et présentations d’excuses, le médecin va rester droit dans ses bottes. Et, le malade qui vit au quartier Dar es Salam, dans la commune de Ratoma, sera expulsé avec une grosse tumeur avancée, tard la nuit.

« Le 02 juin à 17h, le courant est parti dans la salle des patients. Et, il faisait excessivement chaud. Donc, j’ai fait descendre mon couvre-nez sur le manteau pour respirer un peu. Entre temps cela a coïncidé à la rentrée du prof Bangaly Traoré dans la salle, il a crié en ordonnant de m’expulser de la salle des patients avec mon frère malade. La nuit tombe et les médecins en garde sont venus nous faire sortir de la salle en privant mon frère des soins pendant que notre délai d’hospitalisation n’est pas expiré », a expliqué Lamine Cissé, le frère du malade.

La Maison des Associations et ONG de Guinée(MAOG), organisation de la société civile qui suit le dossier, a dénoncé « un acte criminel » du médecin pointé du doigt.

« Lamine Cissé, le frère du malade est allé louer un taxi, même pour sortir son frère du lit d’hôpital pour le transporter, aucun médecin n’a apporté son aide, il a fallu qu’il se débrouille avec le chauffeur du Taxi. Même si aujourd’hui le malade se retournait à l’hôpital, monsieur Bangaly Traoré a contribué à dégrader l’état de santé de ce patient. Si quelque chose arrivait par malheur à monsieur Fodé Cissé, que l’opinion nationale et internationale sache que ce médecin est l’unique responsable de cette tragédie, et qui sera poursuivi devant les juridictions nationales, africaines et internationales. S’il faut mener ce procès pendant deux ans, nous allons le mener contre ce criminel, cet homme sans cœur », s’insurge Lansana Diawara, coordinateur de la (MAOG).

Nous avons tenté en vain de rentrer en contact avec le professeur Bangaly Traoré, responsable de l’unité de la chirurgie oncologique de l’hôpital Jean Paul 2 pour recueillir sa version des faits.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

*Pour ne pas choquer les sensibilités, Mediaguinee a jugé bon de ne pas afficher les photos du malade

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.