Une énième alliance politique de l’opposition : cet autre rêve de Cellou Dalein Diallo étouffé dans l’œuf ! (Par Ibrahima Kallo)

Print Friendly, PDF & Email

En Guinée, les rumeurs finissent toujours par être une vérité. Depuis la semaine dernière, ça courrait dans la cité et sur toutes les lèvres qu’un projet de nouvelle alliance politique de l’opposition est en gestation; et que l’idée serait venue M. Cellou Dalein Diallo, qui rêve à nouveau en ayant autour de lui les autres ténors de l’opposition pour lui faire face au Professeur Alpha Condé, président de la République. Malheureusement, ce rêve se voit déjà étouffé dans l’œuf par le rejet systématique de ses pairs de l’opposition. 

Déjà contacté sur ce sujet à travers une société civile à but politique en faveur l’UFDG de M. Cellou Dalein Diallo, M. Lansana Kouyaté du PEDN, comme c’est de lui qu’il s’agit, n’est pas allé de main morte en disant ceci : « J’ai effectivement pris part, il y a des semaines, à des échanges par le biais de la partie société civile du FNDC en vue d’un rapprochement entre l’ANAD et le FNDC. Pour le PEDN, les discussions sont closes; aucune entente n’ayant été possible. Le PEDN n’a qu’un seul objectif, c’est le renforcement de ses structures ». Dans cette sortie médiatique de M. Lansana Kouyaté, on peut lire entre les lignes l’expression d’une déception après chaque alliance politique avec l’UFDG de M. Cellou Dalein Diallo.

À quant à l’UFR, les réactions ont les mêmes, pour son chargé de communication: «À aucun moment il n’a été question à l’UFR d’un rapprochement avec un quelconque parti.» Et ça se lit également dans cette déclaration de l’UFR, même si la question se posait, leur parti ne serait pas disposé à ce rapprochement de façade avec le leader de l’UFDG.

Eu égard aux réactions des deux autres poids lourds de l’opposition, il n’y aura aucune possibilité désormais de rapprochement entre les trois partis politiques; bien qu’on est en politique. Et on pourra dire sans risque de se tromper que ces deux sorties médiatiques du PEDN et de l’UFR coupent l’herbe sous les pieds de M. Cellou Dalein Diallo, qui rêve de se voir à nouveau au milieu de ces deux autres partis politiques comme par le passé. Malheureusement pour lui et heureusement pour les deux autres qui ont finalement compris ce jeu de duperie de M. Cellou Dalein Diallo.

À l’heure actuelle, M. Cellou Dalein Diallo est dans une position très inconfortable qui risque de l’emporter définitivement dans la politique, non seulement dans son propre parti avec ces multiples défections surtout ses plus proches et de suspicion très grandissante à l’intérieur du parti et voire la dislocation inévitable de l’ANAD, qui n’a accouché que d’une souris depuis tout ce temps, et ce fameux projet de rapprochement déjà rejeté par les deux autres leaders politiques de l’opposition, vient s’ajouter aux multiples soucis de Cellou Dalein Diallo.

En un mot comme en mille, M. Cellou Dalein Diallo est en train mourir à grand feu d’ailleurs, non seulement à l’intérieur de son parti, mais aussi au sein de l’opposition où son isolement brille comme le soleil dans une impuissance notoire et également face à un pouvoir qui a toujours ses racines bien enracinées dans tous ses compartiments.

Ibrahima KALLO, juriste

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.