Une ministre accusée de détournement de 20 millions d’euros (média)

Print Friendly, PDF & Email

Ne vous méprenez pas. Vous n’êtes pas en Somalie, le pays le plus corrompu d’Afrique mais bien en République de Guinée. 20 millions d’euros détournés par une ministre? Ce n’est pas un canular. L’information a été donnée par le site d’informations Guineenews. Le journal en ligne guinéen a révélé ce jeudi matin que la ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle Djenab Dramé a détourné plus de 200 milliards de francs guinéens (20 millions d’euros) en plusieurs étapes. Selon le journal, la jeune dame a usé d’habile stratagème pour avoir “sa caverne d’Ali Baba” sous le règne d’Alpha Condé.

« Suite aux travaux menés par cette commission émanant du cabinet présidentiel, la ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi a été épinglée pour non justification de 28 milliard de francs guinéens et plus de 100 milliards de déficit qu’elle a laissé quand elle était directrice administrative et financière (DAF) au ministère de la santé. Sans compter un montant de plus de 56 milliard prétendument « détourné » au moment où elle était DAF au ministère de l’Agriculture. Tout ça, c’est au compte Djenab Dramé alias « Zenab Nabaya », actuelle ministre de l’enseignement technique, de la formation professionnelle et de l’emploi et directrice adjointe du directoire de campagne du candidat Alpha Condé lors de l’élection présidentielle du 18 octobre », écrit le journal. Ajoutant que la dame en complicité avec le ministre du Budget Ismaël Dioubaté –himself- « a négocié et obtenu un crédit supplémentaire de plus de 35 milliards de francs guinéens pour dit-on équiper les centres de formation professionnelle (CFP) de Kankan, Kouroussa, Kérouané, Siguiri et N’zérékoré ». Visiblement, la dame, rapporte Guineenews, sait à elle seule où elle a mis le magot.

Plus loin, le journal rapporte que la ministre a balayé les accusations en ces termes : « la pratique est courante dans l’administration d’accuser et de diffamer. Là, il s’agit d’honneur, celui d’une jeune femme coupable d’avoir bénéficié de la confiance du chef de l’Etat à une haute fonction. Le moment venu, nous en parlerons. Je n’ai rien à me reprocher, ni à cacher. La vérité sera connue de tous. »

Présentement, fait noter le site d’informations, la jeune ministre est en train de mettre les petits plats dans les grands pour échapper à l’ire du chef de l’Etat. Ce dernier avait récemment juré de faire payer aux voleurs de la république….

1 Commentaire
  1. MANZO 2 mois il y a
    Repondre

    Wallahi si ce n’est pas Alpha Condé pour croire naïvement que des gens sortis de nulle part au parcours douteux et à la moralité inexistante pouvaient véritablement servir leur pays avec conviction et l’honnêteté, ça n’existe nulle part ailleurs!
    Franchement, là on nous sert un plateau décomplexé de néo prédatrices et néo prédateurs où le moindre soupçon de compétences avérées ne semble être visible. Alors de quoi se fout-on vraiment dans ce pays?
    Purée, c’est de la foutaise et ce sont bien les conséquences de toutes ces nominations fantaisistes à relent communautaire qui commencent à lui éclabousser à la figure. Certes, il y avait eu nécessité de solliciter les services de “soldats= aucune compétence avérée, sauf son engagement supposé sincère “, mais là pour avoir promus des cleptomanes juveniles, incompétents de surcroit et foncièrement immoraux, je dis que le Président Alpha Condé vient de se discréditer totalement sur le plan moral.
    Par ce qu’on ne peut pas être contre les voleurs et les malhonnêtes d’un côté et de l’autre côté, être celui qui aurait permis l’émergence et le protection d’une nouvelle classe oligarchique dans un pays resté quasiment pauvre depuis votre arrivée.
    Par conséquent, monsieur le Président le remboursement integral des sommes et biens volés ne suffit pas et ne peut pas être la seule sanction à cette ignominie d’un autre âge! C’est pourquoi si les culpabilités sont avérées, il faut que les sanctions soient à la hauteur de la trahison et de la forfaiture commises( des années de prisons, récupérations de tous les biens des auteurs et une interdiction à vie de servir de l’Etat!
    Sinon quoi, vous deviendrez de facto le parrain incontesté de cette nouvelle oligarchie qui a vu naissance fâcheusement avec votre gouvernance hors norme.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.