Connect with us

Tribune

Une opposition désemparée veut s’accaparer du pouvoir par la violence (Par Sidiki Touré, cellule de com. Rpg Arc-en-ciel)

Published

on

Pendant de longues années, Le Président Alpha Condé s’est battu pour la restauration d’un état de droit et de démocratie en République de Guinée. Fidèle à ses idées, et soucieux de cet état de fait, le Président de la République de Guinée accepte les marches et accède aux revendications de l’opposition. Cela dans le strict respect de la loi et de la constitution de notre pays.

Faut-il encore rappeler que, la liberté des uns s’arrête, là où commence celle des autres. Ce principe est violé aujourd’hui dans notre pays par l’opposition guinéenne qui manifeste pour détruire, et pour provoquer l’instabilité politique et empêcher les paisibles citoyens de vaquer à leurs occupations quotidiennes. Tout cela, dans l’intention de saper et de saboter tous les projets et ambitions nobles du gouvernement. C’est un constat réel qui se voit sur le terrain à travers leurs différentes déclarations émaillées de verbes incitant à l’insurrection populaire, à la désobéissance civile, leurs manifestations dites pacifiques, qui ne le sont pas en réalité et dans les faits. Car elles sont toutes couronnées d’incidents, de vandalisme, et de violences provoqués par leurs militants, pire par les leaders eux-mêmes ne répondent pas de leurs actes. Pourtant  il existe encore dans l’arsenal juridique guinéen, une loi anticasseurs jadis élaborée contre le professeur Alpha Condé.

Organiser une manifestation au moment où la Guinée est sur le chemin de la huitième revue avec la banque mondiale, au moment où notre pays attire les investisseurs, les bailleurs de fonds, tout en ouvrant le chemin de l’emploi  des jeunes, et redonner ainsi à la Guinée une meilleure image. Cette volonté de descendre dans la rue pendant ces moments importants  prouve à suffisance la mauvaise foi  de l’opposition, prouve  que leur préoccupation n’est plus le président Alpha Condé, mais elle agit contre le peuple de Guinée, car elle  s’oppose à leur bonheur et à leur épanouissement.

Nous demandons au peuple de Guinée de travailler la main dans la main afin que nous bâtissions une nation forte Une et Indivisible. N’oublions pas notre histoire riche, nos devanciers ont œuvré ensemble, et ont mis la patrie devant tout intérêt particulier. Renforçons nos acquis au lieu de les détruire.

Aujourd’hui, c’est une nouvelle étape dans le changement, le chrono qui marque la fin de la misère est déclenché, nous sommes enfin guidés et orientés vers le développement, pour ouf, sortir de la misère.

Il est temps et grand temps, d’interpeller, Monsieur  le Ministre de la justice, celui de la Sécurité, de prendre toutes leurs responsabilités et les mesures adéquates en vue de sanctionner les fauteurs de troubles. Car l’opposition a pris à toutes les dispositions en faisant venir les gens de Labé conséquemment préparé pour abattre les gens et le mettre à l’actif des forces de l’ordre. Une façon pour eux d’incriminer le Président Alpha Condé et son Gouvernement. Une grande partie de la population guinéenne est privée de sa liberté de circuler  dans la tranquillité, elle demande donc Messieurs les Ministres d’être attentifs au respect de son droit.

Dans le souci du respect de la loi et de la constitution ; nous lançons, un appel pressant aux institutions nationales, internationales, aux missions diplomatiques accréditées en Guinée, à la société civile Guinéenne, à l’Assemblée Nationale et aux Chefs Religieux, d’intervenir par rapport  aux violations flagrantes des droits de l’homme et des libertés publiques, en perspective par l’Opposition guinéenne notamment l’UFDG.

Nous vous prenons, à témoin quant aux éventuelles conséquences  qui pourraient surgir, si vous n’intervenez pas.

L’opposition doit comprendre, que l’objectif d’un combat politique doit être le progrès dans l’union, la défense des valeurs démocratiques, la promotion de la paix et de l’entraide.

L’UFDG doit  savoir, qu’un régime bâti sur les ruines d’un autre, finira toujours par s’effondrer sur sa propre pesanteur, le pouvoir donné par la rue restera toujours dans la rue. Et mieux, quelle leçon démocratique l’UFDG peut-elle donner ? la gestion financière de son président Cellou Dalein Diallo reste floue,et à même conduit le parti  à subir une perfusion financière tout en demandant l’aide des commerçants afin de  relever l’UFDG . On comprend mieux pourquoi le Vice Président Bah Oury demande un audit de la gestion de l’UFDG. Celui qui n’a pas pu gérer les fonds d’un parti politique peut-il gérer un Etat ?

L’opposition doit savoir, que tout parti politique qui surfe sur le terrain de la manipulation, de l’ethnocentrisme, finira tôt ou tard par devenir une capacité autonome folle qui écrasera ses propres inventeurs et conducteurs.               Nous prions alors l’opposition de se ressaisir, quand on aspire à devenir un chef de l’Etat, Président de la République, on devrait avoir des comportements et attitudes sains au risque de se voir lâcher par le peuple, lorsqu’il prendra conscience.

Pour terminer, nous prions toutes les victimes de ces manifestations,  de faire confiance à nos lois, de ne pas se faire justice elles mêmes, mais de laisser cette dernière faire son travail pour l’intérêt supérieur de la nation.

Nous savons compter, sur l’esprit patriotique des uns et des autres pour préserver la paix et la quiétude sociale dans notre pays comme le veut le gouvernement.

Pour la Cellule de Communication du RPG Arc-en-ciel

Sidiki TOURE

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. Oumar

    21 juillet 2016 at 14 h 51 min

    l opposition guineenne est en deconfiture apres le depard de abbe sylla , de kassori , de diallo sadakha , de fode mohamed soumah , de baadiko , de sydia toure de aboubacar barry big up et maintenant du fondateur de l ufdg mr bah oury

  2. aly

    21 juillet 2016 at 15 h 40 min

    Vous faites pitié, dans un pays normal, les gens ne doivent pas vous dire que faire.Pensez vous être les seuls dans ce pays alors que les autres aussi vivent.Arretez vos chansons et faites les bonnes élections

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook