Université de Kankan : le syndicat (SNAESURS) demande le départ du secrétaire général et du pool financier

Print Friendly, PDF & Email

Rien ne va plus entre le syndicat national autonome de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SNAESURS), le pool financier et le secrétaire général de l’université Julius Nyerere de Kankan. Ces syndicalistes demandent le départ non négociable de ces derniers qu’ils accusent d’abus d’autorité et de gestion opaque des ressources financières de l’institution. 

Dans une déclaration faite dans la matinée du vendredi dernier, ils ont pointé du doigt les facteurs empêchent le bon fonctionnement de l’institution :

« Ce que nous reprochons aux nouvelles autorités de l’université de Kankan, c’est la mauvaise gouvernance, la malversation financière et l’abus d’autorité s’ajoutent à cela, le non paiement de la ristourne 2020-2021, le non paiement des frais de stage des départements, l’interférence du pool financier dans les activités des différents services, la menace de mutation arbitraire proférée par les autorités du rectorat suite aux revendications formulée par les enseignants chercheurs, la révocation sans motif des enseignants chercheurs à leurs postes de responsabilité, le non respect du protocole d’accord en date du 18 janvier 2020, la différence de traitement du pool financier par rapport aux services pédagogique d’appui technique et scientifique. »

La section syndicale nationale autonome de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SNAESURS) Kankan, prend pour responsable de cet abus d’autorité et malversation financière, le secrétaire général de l’université et au pool financier. C’est pourquoi d’ailleurs ils demandent leur départ :

« L’assemblée a décidé du départ du secrétaire général de l’université qui est non négociable, le départ du pool financier et assistant, DAF, agents comptable, chefs comptable et contrôleur financier aussi non négociable. Cependant, tous les points qui font l’objet de la lettre d’information en date du 24 septembre 2021 adressée au bureau exécutif national seront exécutés par la nouvelle équipe. »

Ils invitent cependant les nouvelles autorités à prêter une attention particulière à leur cri de cœur. « A cette occasion, nous demandons à la nouvelle autorité de prêter une attention particulière à cette situation pour une issue favorable. »

Cette déclaration du syndicat national autonome de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique (SNAESURS) Kankan, intervient au lendemain du communiqué lu sur les médias d’Etat fixant la date de la rentrée universitaire 2021-22 au 1er novembre prochain.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.