Université de Kankan : les étudiants boudent les cours, en soutien à leurs collègues arrêtés

Print Friendly, PDF & Email

L’ensemble des étudiants guinéens se sont réunis ce jeudi pour exprimer leur ras-le bol face aux frais d’inscription et de réinscription, qui ont été revus à la hausse par leur Ministère de tutelle. A l’université Général Lansana Conté de Sonfonia, plusieurs étudiants ont fait l’objet d’arrestation de la part des forces de sécurité qui sont venues les réprimer. 

Ce vendredi, 18 décembre 2020, lendemain de ces manifestations, les étudiants de l’université Julius Nyerere de Kankan, 2è ville de Guinée, ont complètement boudé les cours. Sur le campus, aucun étudiant n’est visible, les rares qui viennent, rebroussent chemin aussitôt, l’intérieur de la cour est désert. Dans les salles de classe, aucun étudiant n’est venu. Un tour dans les départements, on se rend compte que la quasi-totalité des professeurs se sont présentés mais ce sont les étudiants qui ont brillé par leur absence.

Selon nos informations, c’est pour exiger la libération de leurs camarades arrêtés hier par les forces de sécurité que les étudiants de Kankan ont refusé de se rendre à l’université, une façon pour eux de montrer leur totale solidarité à ces détenus. Les cours reprendront-ils dans les universités avant la satisfaction des revendications des étudiants?

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

623 77 06 09

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.