URGENT/ L’OIT demande au SLECG de régler d’abord sa crise à l’interne

Print Friendly, PDF & Email

Contrairement à ce qui se raconte, le syndicaliste Aboubacar Soumah, entré en dissidence contre son secrétaire général Dr Souleymane Sy Savané -lui-même en fin de mandat-, n’est toujours pas reconnu par une instance internationale.

Dans un échange de mails parcouru par Mediaguinee, l’Organisation internationale du Travail (OIT) basée à Dakar, à la suite d’un mémo qui lui a été adressé, a invité le Syndicat des enseignants et chercheurs libres de Guinée (SLECG) « à trouver des pistes de résolution de la crise en s’appuyant sur ses statuts et règlement intérieur ou en sollicitant un médiateur qui, en aucun ne peut être le Bureau de l’OIT basé à Dakar ».

L’école guinéenne est paralysée depuis le 12 février dernier par une grève des enseignants, appelée par une frange dissidente du SLECG pilotée par Aboubacar Soumah.

Noumoukè S.

  1. ispy 3 ans il y a
    Repondre

    Mediaguinee !!!!!!!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.