USA. Il a été testé négatif au Covid-19: il s’agissait d’un faux négatif, il est aujourd’hui en soins intensifs

Print Friendly, PDF & Email

Les tests pour détecter la présence du coronavirus ne sont pas infaillibles. Gerardo Hernandez vit en Californie, dans le désert de Mojave. Il s’est présenté aux urgences en ayant du mal à respirer. Il avait aussi mal à la gorge et il avait de la fièvre. Il a été testé au Covid-19. Les résultats, qu’il a fallu huit jours pour obtenir, sont revenus négatifs. 

Son état s’est malgré tout détérioré et il a été transféré dans l’unité de soins intensifs à l’hôpital. Il y a eu un second test qui, lui, est revenu positif. Le retard de résultats et les faux négatifs ont empêché les médecins d’agir rapidement. Aujourd’hui, Gerardo est sous respirateur et ne peut plus s’alimenter. Ses reins ne fonctionnent plus.

Sa femme Tracey et leurs trois filles n’ont pas pu être testées parce qu’elles n’ont pas de symptômes graves. La nièce de Gérardo, qui vit avec eux, tousse et a du mal à respirer depuis des jours. Ses résultats au Covid-19 sont revenus négatifs. Elle souffre pourtant d’une pneumonie qui ne cesse de s’aggraver. La maman de Gerardo, âgée de 72 ans, est aussi hospitalisée pour le Covid-19.

Comment expliquer les faux négatifs?

Les experts affirment que lorsque les patients sont testés pour le virus, on ne va peut-être pas assez loin dans le nez pour obtenir un échantillon assez bon. Les scientifiques affirment également que les fosses nasales, comparées aux poumons par exemple, ne contiennent pas assez de virus.

Les médecins se veulent rassurants. Dans le Los Angeles Times, ils expliquent que vu qu’il n’y a de toute façon pas de traitement actuellement pour soigner le Covid-19, ils s’occupent des symptômes. Que le test revienne positif ou non ne change pas grand-chose dans les cas les plus graves. Ils prennent les patients en charge et se concentrent sur la diminution des symptômes.

Les faux négatifs sont par contre plus problématiques lors qu’il s’agit de travailleurs de la santé qui retournent travailler en pensant qu’ils ne sont pas malades et qui risquent de voir leur état se détériorer et qui risquent de contaminer plusieurs personnes.

Gerardo et Tracey ont fêté leur sept ans de mariage le 19 mars, le jour où il a été admis à l’hôpital. Tracy n’a pas pu le voir depuis.

Source : 7sur7

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!