Utilisation des feux d’artifices interdite à Kankan : ‘’tout contrevenant sera traduit devant les juridictions’’ (maire)

Print Friendly, PDF & Email

Récemment, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a interdit l’usage des feux d’artifices et des pétards pendant les fêtes de fin d’année. Cette décision est bien accueillie par le maire de la commune urbaine de Kankan qui, malgré la vente de ces feux d’artifices un peu partout sur le marché, veut faire respecter la décision dans sa juridiction.

Il l’a fait savoir dans un entretien accordé à notre correspondant dans l’après midi de ce vendredi. Selon lui, « nous avons pris des décisions ici à Kankan en informant tous les chefs de quartiers d’informer tous les chefs de secteurs, les responsables des jeunes des quartiers. On les a instruits d’informer tous les chefs de familles à travers les lieux de rencontres de prendre toutes les dispositions pour ne pas que leurs enfants tirent des pétards, qui vont troubler l’ordre publique, c’est formellement interdit par le ministre Bouréma Condé. Alors, nous informons tous les chefs de familles, les enfants et les jeunes que les feux d’artifices et des pétards sont formellement interdits dans les 27 quartiers de Kankan », dit-il.

Malgré la décision, certaines personnes s’entêtent et font usage de ces pétards. Par conséquent, le maire met en garde : « Je vous rassure que tout contrevenant qui sera arrêté en train de faire le contraire de ces décisions, sera arrêté et traduit devant les juridictions compétentes de la  république. Donc chaque chef de quartier doit veiller à ce que cela ne soit pas réalisé dans son quartier. Chaque périmètre de la ville est contrôlé et nous avons des représentants dans tous les quartiers de la commune. Donc toute personne qui sera arrêtée, sera présentée devant le parquet », dit-il avec un ton menaçant.

Ces mises en garde du premier responsable de Kankan au niveau communal seraient-ils de simples paroles ? Puisque ces feux d’artifices sont vendus par des marchands qui payent des taxes journalières aux représentants de la mairie dans les marchés. Attendons de voir !

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.