Venezuela : le chef de l’opposition attaqué par la foule

Print Friendly, PDF & Email

Le chef de l’opposition vénézuélienne et président par intérim autoproclamé Juan Guaido a été assailli par la foule lors d’une visite dans la ville de San Carlos, dans l’État de Cojedes, samedi. Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent qu’il a été insulté, poussé et qu’on lui a jeté des objets. On ignore si l’homme de 38 ans a été blessé.

Le politicien de l’opposition Freddy Guevara a écrit sur Twitter qu’il s’agissait d’une attaque armée menée par des partisans du président Nicolas Maduro. Un ancien député du parti socialiste au pouvoir, le PSUV, figurait parmi les assaillants, a-t-il déclaré.

Juan Guaido a poursuivi sa visite de l’État, accompagné d’autres politiciens de l’opposition, et a parlé aux citoyens locaux. « Nous sommes profondément préoccupés par l’attaque injustifiée contre le président Guaido et ses collègues », a affirmé Brian Nichols, secrétaire adjoint aux affaires de l’hémisphère occidental au Département d’État américain.

« Des vies ont été mises en danger dans cette attaque monstrueuse ». Juan Guaido s’est autoproclamé président par intérim du pays sud-américain au début de l’année 2019 pour tenter d’évincer le président Nicolas Maduro. S’il a initialement reçu un soutien important de la part des pays occidentaux, il n’a jamais pu s’imposer au Venezuela. Joe Biden a réaffirmé mercredi lors d’un appel téléphonique son soutien au leader de l’opposition vénézuélienne, que Washington reconnaît comme « président par intérim ».

Belga

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.