Vers la création des éco-villages autour des forêts classées en Guinée

Print Friendly, PDF & Email

A l’image du Rwanda, certains spécialistes de la protection de l’environnement ne cessent de suggérer depuis quelques temps, la création des éco-villages autour des forets classées guinéennes en vue de la conservation des différents massifs.

Déjà, le secrétaire général du Ministère guinéen de l’environnement, des Eaux et forets a annoncé lors d’une rencontre à Lola l’existence de certaines sources de financement devant permettre d’atteindre les objectifs que se fixe le plan de création de ces infrastructures du futur.

Selon Seydou Bari Sidibé, pour mieux réussir la politique du développement sectoriel du gouvernement, il est temps de redoubler d’effort en vue de réussir la mondialisation des moyens techniques et financiers pour l’obtention des résultats satisfaisants sur le terrain des opérations.

L’initiative de création des éco-villages autour des forêts classées faciliterait la cohabitation pacifique entre les communautés riveraines pour une gestion durable des ressources naturelles mais aussi la protection de la biodiversité.

Ce type d’habitat offrirait à coût sur d’emplois aux bras valides des proximités dans la valorisation des cultures pérennes qui se développent en état sauvage à l’intérieur de ces forets. L’édification des éco-villages ambitionnés par les conservateurs des réserves permettrait de mener des actions de développement en faveur des populations locales grâce à l’appui de la jeunesse riveraine aux agents du corps des conservateurs de la nature évoluant dans les différentes zones écologiques.

La cohabitation hommes-animaux redynamiserait la croissance de la faune et de la flore en vue du bien-être socio-économique des populations avec une gestion durable de la nature face au changement climatique.

Amara Touré

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.