Vindicte populaire à Kankan : un présumé voleur de moto passé à tabac, à Bananköröda

Print Friendly, PDF & Email

La vindicte populaire prend de l’ampleur suite à l’insécurité qui gagne peu à peu du terrain à Kankan. Dans la nuit de ce mardi 12 janvier 2021, un présumé voleur de moto a été copieusement passé à tabac au quartier Banankoroda près du grand marché Dibida dans la commune urbaine de Kankan, 2ème  plus grande agglomération du pays. Selon les témoignages, hors micro d’un jeune qui a participé à son arrestation, ils étaient au nombre deux mais le deuxième a réussi à prendre la poudre d’escampette avant qu’il ne soit épinglé :

« Ils sont venus à deux sur une moto ROCK et se sont garés de l’autre côté de la route, tout en observant la moto d’une dame qui était garée devant sa boutique. Mes amis et moi, nous étions  assis ici et on les observait parce que ça fait une semaine qu’ils viennent guetter les motos. Lorsque la dame s’est éloignée de sa moto, l’un deux est descendu de leur moto et est parti essayer une clé sur la moto, il a réussi a l’allumer et s’est assis dessus pour partir avec, c’est là-bas que j’ai crié au voleur, son ami qui l’attendait sur leur moto a vite pris la fuite et lui aussi voulait faire de même, il a accéléré sur la moto moi aussi je l’ai poursuivi avec ma moto, lorsque je me suis rapproché de lui , j’ai attrapé la moto et j’ai crié au voleur, il a eu peur, il a arrêté la moto pour fuir. Les gens l’ont attrapé pour le frapper. », a-t-il expliqué sous couvert d’anonymat.

Le deuxième présumé voleur serait activement recherché par les jeunes du quartier Banankoroda, le premier qui a été arrêté continue toujours d’être tabassé par la foule. Contactés, les services de sécurité ont placé plusieurs arguments pour ne pas intervenir, tantôt c’est le manque d’effectif, tant c’est le manque de véhicule d’intervention. Au moment où nous quittions le quartier Banankoroda, ce présumé voleur qui serait âgé d’une vingtaine d’années, était toujours couché sous les coups d’une foule qui commence à prendre l’habitude de se rendre souvent justice.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan.

TEL 623 77 06 09 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.