Viol d’une fillette de 10 ans à Kagbélen : “je l’ai touchée, mais je ne l’ai pas p…” 

Print Friendly, PDF & Email

L’office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) a procédé à la présentation ce jeudi 20 août 2020 d’un présumé violeur en la personne de Almamy Camara. Âgé de 21 ans, il est accusé d’avoir abusé d’une fillette de 10 ans. Selon la Directrice Générale adjointe de l’OPROGEM, Marie Gomez, c’est la compagnie mobile d’intervention et de sécurité n°5 de Kagbélen qui a fait une mise à disposition du présumé violeur.

« Il ne reconnaît pas les faits qui lui sont reprochés. Il reconnaît avoir reçu la fille dans sa chambre, dans son lit, mais ne reconnaît pas l’avoir touchée. 

Lorsque nous avons référé la fille à la médecine légale, selon le rapport médico-légal, la fille a été effectivement violée. Au jour d’aujourd’hui, nous avons recueilli toutes les déclarations de la part des deux parties, à savoir de la part de la victime en présence de ses parents mais aussi la déclaration du présumé violeur », explique-t-elle. 

Interrogé, Almamy Camara déclare que la fillette serait sa fiancée. 

« Quand j’ai vu la fille, je lui ai dit que je voulais d’elle en mariage. Alors nous avons gardé le contact jusqu’à une semaine et ensuite je suis allé la présenter à ma mère. C’est ainsi qu’un samedi ma mère est allée voir ses parents. Après c’est elle-même qui est venue me dire que mes parents sont allés voir ses parents », a déclaré le mis en cause.

A la question de savoir s’il avait abusé de la fillette, Almamy répond en ces termes : « Je l’ai touchée, mais je ne l’ai pas pénétrée [nna touché khinè, kono  m’mou so akouyi]. Nous étions couchés l’un sur l’autre. Donc si on dit qu’elle a été violée je me déclarerai coupable car c’est moi qui l’ai touchée », admet-il.

Selon la Directrice Générale adjointe, le présumé sera déféré ce jour même au tribunal de première instance de Dubréka.  

Maciré Camara

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.