Viol sur mineures à Mamou : l’inspectrice régionale de l’Action sociale parle de 23 cas enregistrés en 6 mois

Print Friendly, PDF & Email

Les viols sur mineures continuent de plus belle dans la région administrative de Mamou en général et dans la commune urbaine en particulier. Dans un entretien qu’elle a bien voulu nous accorder ce mardi, 8 juin 2021, l’inspectrice régionale de l’Action sociale de la promotion féminine et de l’enfant de la ville carrefour (Mamou) nous confie que depuis le début de cette année, plus de 23 cas de viol sur mineures dont l’âge varie entre 6 et 14 ans ont été enregistrés dans sa juridiction.

« Plus de 23 fillettes ont été violées dans la ville de Mamou en 6 mois. C’est-à-dire depuis le début de l’année. L’âge de toutes ces victimes varie  entre 6 et 14 ans », explique Mariama Peinda Baldé.

Poursuivant, notre interlocutrice laisse entendre que parmi les incriminés, au moins 11 personnes ont été arrêtées dont 5 personnes condamnées par la justice.

« Les auteurs de ces crimes sont souvent des jeunes âgés de 30 ans ou des adultes âgés de 45 ans. Il y a même des vieux âgés de plus de 50 ans. Certains de ces incriminés ne sont pas arrêtés certes, mais la plus part d’entre eux ont été mis aux arrêts et détenus à la maison centrale de Mamou. A l’heure où nous sommes, 11 personnes sont détenues dans cette maison d’arrêt et 5 parmi ces personnes ont été condamnées à des peines qui varient entre 5 à 10 ans de réclusion criminelle », conclut-elle.

A noter que les derniers cas en date enregistrés dans la ville de Mamou sont les viols de deux fillettes âgées entre autres de 9  et 11 ans par un marabout âgé de 70 ans. Et le procès dans cette affaire se tient actuellement au tribunal de première instance de Mamou.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé+224 620 44 25 83

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.