Connect with us

Societé

Violences dans la zone minière de Banankoro : la jeunesse CEDEAO-Guinée interpelle les autorités

Suite aux violences enregistrées dans la zone minière de Banankoro, la jeunesse CEDEAO-Guinée est montée lundi au créneau et a dénoncé « le laxisme » des autorités.

Cette semaine, les installations de la société Guiter Mining ont été victimes de vandalisme dans cette sous-préfecture diamantifère relevant de la préfecture de Kérouané, en Haute Guinée .

Pour le président national de la jeunesse CEDEAO , ces violences découlent du laisser-aller de la part du gouvernement.

« Depuis quelques temps, notre pays traverse des situations particulièrement difficiles, préoccupantes et caractérisées par des violences sans précédent à Conakry et à l’intérieur du pays. Cette triste réalité est l’expression éloquente de l’impunité, du laxisme, du laisser-aller et de l’absence notoire de l’autorité qui caractérisent le fonctionnement de notre État » , a dit Dorah Aboubacar Koïta dans une déclaration rendue publique ce lundi 19 novembre à Conakry .

Par ailleurs, cette plateforme de la société civile guinéenne interpelle les autorités à ouvrir une enquête pour arrêter et juger les commanditaires de ces violences enregistrées à Banankoro.

« Nous acteurs de la société civile guinéenne exigeons de l’État l’ouverture immédiate d’une enquête afin d’arrêter et juger les auteurs et commanditaires de ce vandalisme qui ternit considérablement l’image de notre pays et décourage les investisseurs, d’instaurer urgemment l’autorité de l’État afin de faire respecter les lois de la République, de renforcer la sécurité des investisseurs en général et ceux nationaux en particulier qui méritent accompagnement et protection pour l’émergence de notre pays »,  ont-ils exigé dans cette même déclaration. Avant d’inviter la notabilité à la sensibilisation .

« Nous demandons aux notabilités et aux leaders religieux de mener des actions de sensibilisation et d’éducation afin d’éviter ces genres de dérives qui ternissent l’image de notre pays et découragent les investisseurs, d’user de leur notoriété à promouvoir la non-violence, la cohésion sociale ainsi que la consolidation de la paix, la jeunesse CEDEAO-Guinée invite l’ensemble des citoyens de Gbénko, Tinkisso et Banankoro à prendre conscience et à faire preuve de civisme, de responsabilité et de patriotisme pour la sauvegarde de la quiétude sociale », a demandé, la jeunesse CEDEAO.

Cette semaine, les installations de la société Guiter mining ont été pris d’assaut par une foule en colère. Plusieurs engins ont été endommagés et pour le moment,  les dégâts ne sont pas évalués.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter