Connect with us

Societé

Violences à Fria : les cadres ressortissants de la ville condamnent une cabale contre Makhissa des Impôts

Dans une déclaration lue ce vendredi, 17 mai à la maison de la presse sise à Kipé, dans la commune de Ratoma, les Cadres Ressortissants de Fria ont condamné avec fermeté les violences survenues ces dernières heures dans leur localité. Par la voix d’Elhadj Moussa Conté, ils ont dénoncé et condamné ‘’les accusations à l’endroit du directeur national des impôts, Aboubacar Makhissa Camara’’.

« Devant cette situation, des personnes malintentionnées se livrent à distiller la confusion et l’amalgame à travers des propos tendancieux dénués de tout fondement. C’est pourquoi, l’Association des Cadres ressortissants de Fria à Conakry tient à démentir formellement et catégoriquement tous ceux-là qui, pour des raisons obscures accusent un de nos ressortissants en l’occurrence Aboubacar Makissa Camara, directeur national des impôts d’être à la base du soulèvement des femmes contre la préfète. Cette accusation qui tend à ternir notre image nous indigne car, plus d’une fois, l’Association des Cadres Ressortissants de Fria avec son fils Aboubacar Makhissa Camara ont milité pour la consolidation d’un climat de paix à Fria, gage du développement harmonieux et équilibré de notre localité. Des exemples existent et nous nous gardons pour le moment de les énumérer », dit-il.

Dans une note dont Mediaguinee détient copie, les Cadres Ressortissants de Fria ont leur reconnaissance vis-à-vis du président Alpha Condé ‘’pour des actions menées en faveur de leur ville’’. Appelant ensuite, les populations de la ville de l’alumine à la préservation de la paix et la quiétude sociale.

 » En tout état de cause, les Cadres Ressortissants de Fria à Conakry tiennent à réitérer leur profonde reconnaissance au chef de l’État, le professeur Alpha Condé pour ces grandes actions en faveur de nos populations et souhaiter que la gouvernance locale soit effectivement en phase avec la vision du président de la République qui prône entre autres, le respect du contenu local, la transparence dans la gestion, l’écoute et le respect des populations.

Chères sœurs, chers frères, population de Fria ! Notre chère localité sera ce que nous voudrions qu’elle soit. C’est pourquoi, nous vous invitons à continuer d’œuvrer comme toujours au maintien d’un climat favorable à la prospérité de notre préfecture. Cela signifie qu’il faut éviter la violence sous toutes ses formes et privilégier le dialogue ».

Ci-dessous, la vidéo de la déclaration…

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook