Violences meurtrières à Macenta : ‘’c’est une communication très pauvre que Oyé Guilavogui a faite’’ (Faya)

Print Friendly, PDF & Email

Joint au téléphone le mercredi 30 décembre par votre quotidien d’information Mediaguinee.com, le président du Bloc Libéral (BL), Dr Faya Millimouno, a désapprouvé la sortie de l’actuel ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Oyé Guilavogui, et se dit outré par la situation qui prévaut à Macenta et qui a endeuillé une dizaine de familles et fait une trentaine de blessées.

« C’est avec un cœur très meurtri, très serré que j’ai appris ce qui s’est passé à Macenta. Nous avons déploré ces pertes en vies humaines et de nombreux blessés. Certains sont dans un état très difficile… Le motif, c’est qui a créé Macenta ? C’est bête, c’est même très bête. Et on voit derrière rien qu’une manipulation. Je condamne ces violences qui interpellent l’État à jouer son rôle en faisant des enquêtes et en identifiant les auteurs et les commanditaires. J’invite les populations à ne pas céder à ces genres de manipulations », a déclaré Dr Faya Millimouno. Et de poursuivre en ces termes : « J’ai vécu en Amérique et au Canada. Les premiers occupants du Canada ou de l’Amérique, en général, ils sont là-bas dans les réserves où se bousculent drogue, alcool, mauvaise éducation et prostitution. Ce qui compte pour moi, que nous comprenions tous que nous devons travailler, travailler très dur, pour nous développer économiquement, socialement et culturellement. Qu’il y ait la justice ! C’est la seule chose qui compte. »

Sur la sortie du ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Oyé Guilavogui, appelant Macenta à ne pas ressembler à Bambeto, Dr Faya Millimouno croit savoir que c’est une communication insensée. « Je pense que c’est une communication très pauvre que monsieur Oyé Guilavogui a faite, parce que, ce que nous vivons à Conakry n’a absolument rien à voir avec ce qui se passe à Macenta. Et je crois qu’il y a une complexité de la situation quand il s’agit de Ratoma, de Bambeto. C’est une complexité qui ne peut être comprise que dans un sens strictement guinéen. », a fait savoir le président du Bloc libéral (BL), Dr Faya Millimouno.

Il faut rappeler qu’après les journées tumultueuses des 26 et 27 décembre, un calme précaire est revenu à Macenta et les activités y ont timidement repris.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.