Violences à Macenta : la communauté Mania à Conakry accuse ‘’hauts cadres et leurs suivants’’

Print Friendly, PDF & Email

Dans une déclaration, la Communauté Mania à Conakry a invité les autorités à ouvrir des enquêtes suites aux violences enregistrées à Macenta, faisant au moins 11 morts. Elle a ensuite rappelé qu’ « elle occupe une zone  où seul les Mania ont vécu et vivent ». Déclaration…

Suite aux graves violences dans lesquelles Macenta  a été plongé du 26 au 27 Décembre 2020 , nous les membres de la Communauté  Mania à Conakry présentons nos sincères condoléances aux familles éplorées d’une part, et de l’autre, lançons un appel solennel aux autorités à tous les niveaux ,  pour que soit enfin étouffé ce feu de guerre ethnocentriste  mis  et entretenu par certains hauts cadres et leurs suivants.

Par ailleurs, nous invitons toutes les parties en conflits à la retenue, au calme et à la sérénité.

Nous réclamons surtout que des enquêtes soient ouvertes et bien menées à point, pour non seulement  punir les agresseurs, mais  débusquer  et démasquer  leurs commanditaires.

Quant à la zone de la commune Urbaine de Macenta, son Histoire est abondamment documentée depuis longtemps par l’Administration coloniale. Elle occupe une zone  où seul les Mania ont vécu et vivent. Tous ceux qui font des déclarations mensongères sont indignes du statut de cadre intellectuel, car ils font fi de la documentation officielle sur l’historique de la ville de  Macenta.

Voir l’œuvre de Ives PERSON « Samory et la Révolution Djoula »

Page  560 alinéa 2  sur les origines de Macenta. Vive la paix à Macenta

Nous faisons foi à la justice Guinéenne.

Conakry, le 31 Décembre 2020.

DJOUME KOUROUMA

Juriste

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.