Violences à N’zérékoré : Aboubacar Koïta de la jeunesse-CEDEAO révolté contre les ‘’sorties tendancieuses et partisanes’’

Print Friendly, PDF & Email

Le double scrutin du 22 mars dernier a accouché des violences entre pro et anti nouvelle constitution dans la région de N’zérékoré, au sud de la Guinée. Depuis, chacun y va de son commentaire. Après le Rpg-arc-ciel qui accuse Cellou Dalein Diallo d’être le commanditaire de ces violences meurtrières, le conseil de la diaspora forestière qui rejette la responsabilité sur Amadou Damaro camara, le président de la jeunesse CEDEAO, Aboubacar Dorah Koita y voit autre chose.

Pour lui, ces personnes sont en train de masquer l’essentiel.     

« Ceux qui sont en train d’interpréter dans tous les sens les événements malheureux de N’zérékoré en vue de brouiller les pistes et nous désorienter de l’essentiel doivent se ressaisir.  Car, nous avons suivi et nous continuons à suivre de très près le déroulement complet de ces événements », a-t-il dit. Ajoutant qu’il ne revient à aucune organisation de situer les responsabilités dans cette affaire.

« Nous avons écouté avec attention les différentes sorties médiatiques, mais nous restons convaincus qu’il ne revient pas à un parti politique de désigner le coupable ni à une coordination de la diaspora forestière. Nonobstant qu’elle a déjà pris position de pointer du doigt Paul et d’acquitter Pierre. Ces sorties sont tendancieuses et partisanes », a-t-il souligné.

Poursuivant, le président de la Jeunesse-CEDEAO a exigé que la justice s’accélère pour mettre les auteurs de ces violences devant les faits. Il a rappelé la fermeté de son organisation sur des sujets de ce genre.

« En ce qui nous concerne, nous exigeons la lumière, toute la lumière sur ces événements et restons convaincus que c’est à la Justice, à elle seule de faire la lumière sur ces événements d’une autre époque et nous veillerons à ce que toute la lumière soit faite dans l’indépendance et le respect strict des lois de la République. Nous sommes fermes et catégoriques »

Aboubacar Koita a également confié à Mediaguinee qu’une mission d’observateurs de la jeunesse-CEDEAO est en phase d’être mise en place pour N’zérékoré afin de toucher du doigt la réalité. Contrairement à tout ce qui se raconte à Conakry.    

« Une mission de plusieurs organisations de la société civile guinéenne se rendra à N’zérékoré les jours à venir à l’issue de laquelle, la communauté nationale et internationale sera informée de toutes les informations sur ces événements regrettables », a-t-il annoncé. Appelant ensuite les citoyens de cette partie de la Guinée-forestière au calme et à la retenue.

« Je renouvelle mon appel à la brave population de N’zérékoré, de renoncer à la violence, de bannir la haine et de promouvoir la paix et le vivre ensemble ».

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!