Conakry : deux présumés violeur et kidnappeur à nouveau dans les filets de l’OPROGEM

Print Friendly, PDF & Email

L’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) a encore pris dans ses filets deux présumés violeur et voleur d’enfants. Présentés jeudi, 23 juillet 2020 à la presse, il s’agit des nommés Salifou Yattara et Mohamed Diallo, accusés respectivement de tentative d’enlèvements et de viol.

Selon Idrissa Kéita capitaine de police au commissariat central de Dixinn et chef de section OPROGEM, ‘’la journée du 21, la grande sœur de la victime de viol nous a saisi par une plainte soit disant que sa petite sœur a été violée par quelqu’un qui fait la garde chez eux du nom de Diallo Mohamed. La nuit du dimanche, elle a constaté la sortie de sa petite sœur dans le garage où la petite est souvent, je m’excuse du terme “doigtée”. De demande en demande, la petite a avoué effectivement que Diallo Mohamed l’a trouvée dans la toilette, a introduit son doigt dans son sexe.  Il l’a fait une fois dans la toilette et une fois dans le garage », explique l’officier de police. Ajoutant que c’est suite au rapport du médecin légiste confirmant la défloraison que le prévenu a été interpellé.

Ibrahima Barry Fate, chef de département de la protection genre et enfant à la direction de l’OPROGEM a explicité que le deuxième cas concernant la tentative d’enlèvement c’est après avoir été saisi par la CMIS numéro 1 que le présumé kidnappeur leur a été livré.

« Aux environs de 10 heures hier, nous avons été saisis par la CMIS numéro 1 par le biais de ma directrice qui était en mission à la CMIS, soit disant qu’il y a eu un cas de tentative d’enlèvement dans la commune de Dixinn plus précisément à Dixinn port 3. C’est un jeune qui a été interpelé par la clameur publique et déposé au niveau de la CMIS. Donc la CMIS à son tour nous a conduit le monsieur et l’a mis à notre disposition pour des fins d’enquête. La victime a été entendue sur procès-verbal en présence de ses parents. Ils ont fait l’historique de l’histoire. Le monsieur aussi a été soumis à des interrogatoires et il a nié en bloc. Mais il se trouve que c’est récidiviste et il vient de sortir de prison où il a fait 3 ans », déclare-t-il.

Interrogés, Mohamed Diallo et Salifou Yattara réfutent les accusations portées contre eux.

Selon Salifou Yattara qui est accusé de tentative d’enlèvement, il était à la recherche d’une personne lorsqu’il s’est rendu dans cette cour pour y avoir des renseignements. Bien qu’il ne nie pas avoir fait la prison, il précise que c’est pour un vol de téléphone qu’il a été emprisonné et qu’il n’oserait jamais voler un enfant.

En attendant le procès devant les tribunaux, ces présumés violeur et kidnappeur passeront leurs nuits à la maison centrale.

Maciré Camara 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.