Violences du 29 juillet : le FNDC parle 4 morts à Conakry

Print Friendly, PDF & Email

Dans un communiqué, le FNDC, le mouvement à l’origine de la manifestation, a annoncé quatre morts vendredi à Coankry, plusieurs blessés dont « 5 entre la vie et ma mort ». Communiqué intégral…

Le FNDC est profondément choqué et outré par les nombreuses pertes en vie humaines enregistrées pendant la journée de ce vendredi 29 juillet. Quatre (4) cas de morts lui ont été notifiés par son service de monitoring et par les familles des victimes.

On déplore également plusieurs blessés par balles dont cinq (5) seraient entre la vie et la mort.

Le FNDC dénonce l’utilisation par les Forces de défense et de sécurité de contre-manifestants civils dans la répression et le pillage des biens notamment le long l’axe Hamdallaye -Kagbelen.

Le FNDC exprime son soutien et sa solidarité à toutes les familles ayant perdu des proches, à tous ceux qui sont arretés ou blessés ou ayant perdu des biens pendant cette sanglante répression que le CNRD inflige aux Guinéens épris de justice et de démocratie.

Le FNDC condamnent énergiquement ces actes qui constituent des atteintes graves aux droits de l’homme et aux principes de la démocratie et de l’Etat de droit.

Le FNDC tout en s’inclinant devant la mémoire des personnes decedées et en souhaitant un prompt rétablissement aux blessés rassure le peuple de Guinée que ces crimes ne resteront pas impunis.

La coordination nationale du Fndc, félicite et encourage le peuple de Guinée pour sa determination à sauvegarder les acquis democratiques et à exiger l’ouverture d’un dialogue crédible et un retour diligent à l’ordre constitutionnel.

Ensemble unis et solidaires nous vaincrons !

Conakry, le 29 juillet 2022

La Coordination nationale

TransitionMandatMaara ✅⚖🇬🇳

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.