Violences meurtrières à Coyah : ‘’il a fait exprès et décidé de tuer l’enfant’’ (parent)

Print Friendly, PDF & Email

Alpha Soumah nous explique comment il a été informé de la mort de son neveu, mardi à Coyah lors des violences qui ont opposé manifestants aux forces de l’ordre autour de la levée des barrages sanitaires pour contrer la covid-19.

« Moi j’étais au service, on m’a appelé soit disant qu’on a fusillé mon neveu Abdoulaye Bangoura. Je me suis rendu sur le lieu où il a été tué. Une femme est venue témoigner que c’est un gendarme qui a tiré sur lui à trois reprises : au niveau de sa main droite et au niveau du ventre. Il a fait exprès et décidé de tuer l’enfant. Après on est allé chercher le corps à l’hôpital de Coyah et on a fait l’enterrement aujourd’hui (mercredi 13 mai 2020 ndlr). On remercie Dieu, on n’a rien à dire, seulement on est déçu et remonté » a-t-il conclu désespérément.

Propos recueillis par Kalidou Diallo, Coyah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.