Violences post-électorales : des morts dont 3 gendarmes ”tués par balle”

Print Friendly, PDF & Email

Depuis l’auto-proclamation de Cellou Dalein Diallo comme vainqueur de l’élection présidentielle du 18 octobre dernier, la tension ne faiblit pas dans les zones qui lui sont favorables en haute banlieue de Conakry.

Ce vendredi, selon la télévision nationale, dan son JT de 20h30, en plus du train minéralier qui a été vandalisé par des jeunes opposants, trois gendarmes ont été “tués par balles alors qu’ils assuraient le maintien d’ordre”.

Pour l’instant, aucun communiqué des autorités pour parler de cet autre drame survenu alors que les Guinéens attendent impatiemment les résultats globaux provisoires de la présidentielle qui a mis aux prises 12 candidats dont le président sortant Alpha Condé. Ces résultats selon le président de la CENI seront proclamés ce samedi à 11 heures au palais du peuple.

Pour mettre un holà aux violences qui ont déjà fait plusieurs morts à Conakry et à l’intérieur du pays, le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation a réquisitionné l’armée.

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.