Violences post-électorales en Guinée: Sidya Touré se fait voix

Print Friendly, PDF & Email

Depuis La Minière, Sidya Touré, leader de l’Union des forces républicaines (UFR) qui a boycotté la présidentielle du 18 octobre a dénoncé jeudi dans un tweet les violences en cours dans le pays depuis la fin du vote.

« Tentative d’enlèvement de ma personne, séquestration de Cellou à son domicile, agression du Siège et du QG de l’UFDG sont des faits que nous condamnons et qui sont de nature à exacerber des tensions dans notre pays. C’est pourquoi le combat pour l’alternance nous interpelle tous », a tweeté M. Touré qui a été récemment été empêché de quitter le pays, son passeport confisqué.

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.