Connect with us

A la Une

Vladmir Poutine soutient un 3è mandat d’Alpha Condé, selon Bloomberg

Alpha Condé réussira-t-il à déverrouiller la Constitution pour briguer un troisième mandat en 2020 ? En tout cas, il vient d’avoir un soutien de taille dans son projet qu’il a refusé jusque-là de dévoiler à l’opinion malgré les pressions. Selon l’agence de presse américaine Bloomberg –citée par Kaloumpresse-, la Russie de Vladmir Poutine serait favorable à un troisième mandat pour Alpha Condé, le second expirant en décembre 2020.

« En Guinée, la Russie soutient la proposition du président Alpha Condé de supprimer les limites de mandat afin de pouvoir rester au pouvoir après la fin de son mandat en 2020, a déclaré le responsable occidental connaissant les liens russo-africains », écrit la très sérieuse agence Bloomberg dans un article paru le 20 novembre dernier, ajoutant que le porte-parole du gouvernement guinéen Aboubacar Sylla et le ministre des Affaires étrangères Mamadi Touré n’ont pas voulu réagir à cette information.

La Guinée entretient de très bons rapports avec la Russie et reste le principal fournisseur de bauxite au géant russe de l’aluminium, United Co. Rusal.

Mediaguinee

 

 

Continuer la lecture
6 Commentaires

6 Comments

  1. CONDÉ ABOU

    23 novembre 2018 at 19 h 25 min

    Quand le Président Jacques Chirac avait affirmé quelque temps après l’avènement de la démocratie sur le continent africain et à la suite du discours du 20 Juin 1990 de La Baule tenu par le Président François Mitterand, que la démocratie était un luxe pour les pays Africains, des voix s’étaient élevées au Sud du Sahara pour clamer tout haut que Jacques Chirac n’était pas du tout réaliste.

    Pourtant, près de 20 ans après, l’histoire semble lui avoir donné raison, en dépit de l’hypocrisie de la plupart des élites du continent africain et qui refusent de regarder la réalité en face en dépit du retour en force des replis identitaires et communautaristes désastreuses.

    Dans la géopolitique internationale actuelle et face à la montée du protectionnisme en lieu et place du multilatéralisme, quelle puissance mondiale aujourd’hui, s’opposera au maintien au pouvoir des Chefs d’Etat Africains pour des mandats illimités ?

    La France, la Chine, la Russie, l’Inde, le Japon, et les autres puissances qui gouvernent le monde ? Ont-elles intérêt à continuer le développement de leurs affaires avec les régimes en place, ou à soutenir des mouvements de contestation interne ou de déstabilisation de leurs interlocuteurs sur place ?

    C’est une question de bon sens, puisqu’aucun Gouvernement, ni aucune organisation dans le monde, y compris l’Union Africaine et les organisations Sous régionales (CEDEAO, CEMAC, UMA, SADC, ECEA) n’a ouvertement remis en cause les récentes modifications Constitutionnelles en Afrique.

    Vous voyez vraiment la France et l’Union Européenne toujours dans la crise économique et le chômage massif, inquiéter le Président de la République le Professeur Alpha Condé dans une éventuelle modification Constitutionnelle en Guinée ?

    C’est quasiment impossible dans le contexte actuel et tant que l’insubmersible Alpha Condé maintiendra de bonnes relations politiques et économiques avec la France et l’Union Européenne.

    Quelqu’un a-t-il besoin de savoir si avant même le soutien de la Russie de Mr. Poutine pour la modification constitutionnelle en Guinée, la Chine et ses milliards de Dollars d’engagements en cours en Guinée, l’Inde, le Japon, et les Nations Unies déjà suffisamment engagées avec l’Armée Guinéenne au Nord Mali, le soutien diplomatique et politique dis-je, de toutes ces entités manquerait à Alpha Condé dans son éventuel maintien au pouvoir en Guinée ?

    Personne n’a dit le moindre mot à la suite des changements spectaculaires intervenus au Cameroun, au Tchad, au Rwanda, au Congo Brazzaville, au Togo, et j’en passe, comment voulez-vous que Alpha Condé puisse etre inquiété par une modification complete de la Constitution en Guinée et qui lui garantira probablement son maintien au pouvoir tout le reste de sa vie ?

    Je n’ai pas du tout la prétention de connaitre la décision du Président de la République à propos de la modification Constitutionnelle en Guinée. Mais, si jamais il se projetait dans une telle perspective politique, il passerait haut les mains en 2020.

    Il n’a absolument plus rien en face après la catastrophe politique de l’Opposition Guinéenne, et l’incapacité totale de celle-ci à construire un projet politique de rassemblement national viable.

    Les grandes puissances qui gouvernent le monde, ont d’autres chats à fouetter en ce moment en Afrique. Wait and see.

  2. CONDÉ ABOU

    23 novembre 2018 at 19 h 31 min

    Erratum: Au paragraphe 2, il faudrait lire: …. replis identitaires et communautaristes désastreux.

  3. lansana souare

    23 novembre 2018 at 20 h 34 min

    En tout cas moi je souhaite 3ème mandat pour le parti RPG arc-en-ciel mais pas pour Alpha Condé, la politique d’ALPHA Condé est dangereux pour une république

  4. Environnement

    24 novembre 2018 at 3 h 56 min

    Fakes news.

  5. MANZO

    24 novembre 2018 at 9 h 47 min

    De toutes les façons, 3ème mandat ou pas, cela ne regarde aucunement la Russie ou quiconque en dehors de nous Guinéens d’ailleurs!
    Les Guinéens ont-ils leur mort à dire en ce qui concerne la politique intérieure ou extérieure russe?
    Je n’y crois pas!
    Donc disons merci à M. Poutine de ne pas se mêler de la politique de la Guinée malgré notre grande estime et notre reconnaissance envers son pays pour sa contribution à l’évolution patriotique de notre pays!

  6. Daouda Kalle

    24 novembre 2018 at 10 h 56 min

    On s’en fout de Vladimir Poutine Putin il n’est pas Guinéen.. la décision de la Guinée vient de Guinée.. après le deuxième mandat même si il est plus bon que Barack Obama il va partir

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter