Voies publiques de Kankan : le fonctionnement des lampadaires solaires, plus qu’un lointain souvenir

Print Friendly, PDF & Email

Autrefois éclairées par les lampadaires solaires, les voies publiques de la commune urbaine de Kankan sont de nos jours dans le noir total une fois la nuit tombée. Pour cause, la majeure partie de ces lampadaires n’a presque plus de batterie. Ces batteries seraient dérobées par des individus mal intentionnés et d’autres sont endommagés par des conducteurs d’engins roulants.

Interrogé sur la situation, Lancinet Condé, un conseiller à la mairie de Kankan, dénonce l’incivisme de certains citoyens :

« C’est de l’incivisme et vraiment déplorable la situation actuelle de ces lampadaires. Moi-même je constate que la quasi-totalité ne sont plus fonctionnelles et d’autres ont perdu leur batterie qui sont volées par des citoyens. Donc, il faut l’implication de tout le monde et on doit lutter contre l’incivisme », a-t-il déploré.

Pour la remise en état de ces lampadaires, le conseiller doute de la capacité de la mairie de Kankan. C’est pourquoi, il lance un appel au gouvernement pour plus d’implication.

« C’est le gouvernement qui a bien sûr installé ces panneaux, la mairie doit les entretenir en commun en accord avec l’Etat. Parce que la mairie, elle seule, ne peut pas supporter les frais. La recette de la commune est petite par rapport à l’entretien de ces lampadaires », a-t-il ajouté.

Pour rappel, c’est dans les années 2014-2015 que le gouvernement avait octroyé à toutes les communes du pays, des milliers de lampadaires solaires pour l’éclairage public. Pour faute d’entretien sous fond de vol des batteries nous dit-on, la quasi-totalité de ces lampadaires sont de nos jours hors d’usage.

Ahmed Sékou Nabé, correspondant à Kankan

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.