Voirie urbaine : Kérouané, la ville qui n’a jamais eu une artère bitumée depuis l’indépendance 

Situé à 145 km de la ville de Kankan, Kérouané, l’une des villes historiques du pays, a toujours été dans les oubliettes de l’État guinéen.

En guise d’illustration, cette ville de l’Almamy Samory Touré n’a jamais connu de goudron depuis l’indépendance. En plus, les citoyens tirent le diable par la queue à cause de la dégradation très poussée   du l’axe Kankan-Kérouané. Une situation qui contribue à la flambée des prix des denrées de première nécessité, sans compter le manque criard de l’emploi pour les  jeunes.

Rencontré sur place, Laye Camara, citoyen de Kérouané a parlé des principales difficultés auxquelles la population fait face. « Nous souffrons énormément ici à Kérouané car depuis l’indépendance notre ville historique n’a jamais connu de goudron. Donc cela veut dire présentement que toutes les principales routes de notre préfecture sont maintenant impraticables. Ensuite les établissements scolaires ne sont pas aussi dans les normes, pas d’emploi pour les jeunes », a-t-il énuméré.

Aider cette préfecture à sortir de l’ornière, est aujourd’hui la préoccupation de certains fils de Kérouané et c’est la raison pour laquelle, ils lancent un appel aux autorités guinéennes.

‘’Nous lançons véritablement un cri du cœur à l’endroit des autorités guinéennes pour nous venir en aide, sans quoi la vie devient pénible présentement à Kérouané », explique-t-il.

Depuis l’indépendance, la ville de l’Almamy Samory Touré manque de beaucoup de choses pour son véritable développement. Et même avec l’avènement du CNRD au pouvoir, rien n’a encore changé, la population continue de prendre toujours son mal en patience, en attendant de voir le bout du tunnel.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.