Wora sur sa non candidature aux législatives : ‘’à Mali, il y a des centaines de personnes qui sont capables de faire ce que je faisais’’

Print Friendly, PDF & Email

C’est officiel. Le député uninominal de la préfecture de Mali au compte de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG)  Hamidou Wora Diallo ne sera pas candidat à sa propre succession aux prochaines élections législatives prévues  le 16 février prochain.

Quelques heures après l’annonce officielle de cette décision, le concerné a bien voulu briser le silence en annonçant que c’est pour des raisons démocratiques qu’il a renoncé à sa candidature.

« Effectivement, en prélude aux élections législatives et pour éviter qu’on se dispute, j’ai décidé de ne pas être candidat. En plus, nous ne pouvons pas demander à Alpha Condé d’accepter l’alternance et que nous, nous la refusons. Donc, c’est à cause de cela que moi j’ai  personnellement décidé de renoncer, étant conscient qu’à Mali, il y a des centaines de personnes qui sont capables de faire ce que je faisais. Donc, j’ai jugé nécessaire de laisser la place à une autre personne puisque si on ne partage pas on risque de se séparer. Vous n’êtes pas sans savoir que présentement, nous avons 10 candidats à l’uninominal. Je ne sais pas qui sera désigné mais ça ne serait pas moi. Néanmoins, je soutiendrais le candidat qui sera choisi par le parti. Puisque je ne suis pas le seul qui est à Mali et qui doit briguer cette place. Donc, de laisser à une autre personne que nous allons soutenir pour la victoire de notre parti », se défend-il.

A la question de savoir si c’est l’UFDG qui l’a poussé à prendre cette décision, notre interlocuteur de préciser : « Cette décision n’a jamais été prise par le parti, vous pouvez demander aux membres du conseil politique ou aux autres députés du parti. Je n’ai jamais eu vent d’une telle décision venant de la direction nationale du parti. C’est moi qui ai pris cette décision. Mais je sais que les 114 députés de l’Assemblée nationale seront fustigés puisque les gens ignorent le rôle du député. Beaucoup pensent qu’un député est un agent de développement, il doit bitumer des routes, construire des écoles, des hôpitaux, si tel n’est pas le cas, ils diront qu’il n’a pas travaillé », rappelle Hamidou Wora Diallo.

Poursuivant, il a accusé le gouvernement d’être à la base de son faible bilan à Mali. « Moi, je dirais que j’ai  fait un peu entre  2014-2015. Je me rendais aux départements ministériels. Au Ministère des Travaux publics, je les avais informés qu’entre Labé-Mali, il y a six ponts qui devaient être construits. Deux ont été faits avec le Ministère de l’Education, j’ai quelques enseignants. Au Ministère de la Santé,  j’ai eu des médecins pour Mali-centre et Yembering. Les citoyens malades transportés à Conakry pour des soins ont toujours bénéficié de ma modeste contribution. Je carburais mon véhicule et le prêtais aux citoyens de Mali pour des affaires sociales », décline l’élu.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

+224 620 44 25 83

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.