Yaya Sow, ministre des Infrastructures : « la Guinée a été ingrate envers Kérouané »

Print Friendly, PDF & Email


Dans l’émission « Mirador » de FIM FM du mercredi 11 mai, le ministre des Infrastructures et des Transports, Yaya Sow, a présenté Kérouané -ville de la Haute Guinée et fief du RPG- comme une préfecture oubliée par l’Etat alors qu’elle a eu, des décennies durant, à apporter énormément, économiquement parlant, au même État.

Comme on le sait, la sous-préfecture de Banankoro, relevant de Kérouané, a été toujours considérée, à juste titre, comme la capitale du diamant en Guinée voire dans la sous-région. Malheureusement, cette sous-préfecture manque de tout aujourd’hui: pas d’infrastructures, pas de cadres. 

 « C’est Kérouané qui tenait la Guinée debout. Parce que c’est grâce aux diamants de Kérouané (Banankoro), qu’on exportait, que la Guinée tenait, qu’on avait des réserves de change. C’est Kérouané qui nous permettait d’importer. Kérouané a tenu la Guinée pendant des décennies mais c’est une région oubliée, complètement oubliée. C’est lamentable, c’est pathétique. La Guinée a été ingrate envers Kérouané. On ne voyait que les diamants de Kérouané… », révèle le ministre Sow.

Il faut rappeler que le colonel Amara Camara, le ministre secrétaire général de la Présidence est natif de la sous-préfecture de Banankoro. Tout comme Amadou Damaro Camara, ex-président de l’Assemblée nationale. Quant au  ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, Mory Condé, il y a fait une bonne partie de son enfance.
Moussa Oulen Traoré

+223 91895637

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.