Yimbaya : « on ne veut plus entendre parler de l’imam Amadou dans la mosquée »

Print Friendly, PDF & Email


L’acte se serait passé dans une mosquée à Yimbaya Tannerie, secteur 3 dans la Commune de Mototo. C’est une fille âgée de 14 ans, dont l’identité n’a pas été révélée, qui aurait été violée et enceintée par un imam, du nom de Amadou Barry âgé de 42 ans, marié à 3 femmes et père de 7 enfants. Selon la mère de la victime, il y a trois à quatre mois de cela, sa fille lui a dit qu’elle voulait apprendre à lire le Coran avec l’imam Barry, son présumé violeur. Et tout serait parti de là. 

L’imam Amadou Barry âgé de 42 ans, marié à 3 femmes et père de 7 enfants

« Elle m’a dit qu’elle veut commencer à lire le Coran avec lui. Je  lui ai dit qu’il n’y a pas de problème.  Suite à ça, j’ai vu des changements au niveau de ma fille, elle est devenue méfiante avec moi. Elle me cachait tout. Entre ma fille et moi, il n’y avait pas de limite . Le monsieur a commencé à la berner, soit-disant qu’il veut l’épouser.  Quand les cours ont commencé, je l’ai inscrite à l’école avec ses frères et  sœurs. Les matins, on les dépose à l’école. De là-bas, je descends au boulot. J’ai remarqué des changements. Le lundi, j’ai demandé à ses sœurs est-ce que réellement elle rentre en classe. Elles disent qu’elles ne savent pas. J’ai appelé son professeur, je lui ai demandé la même chose. Il me dit madame, ça fait 2 semaines votre fille ne rentre pas en classe. Quand son papa est revenu du boulot, je lui ai dit que ça fait deux semaines qu’elle ne rentre pas en classe. Donc, son papa l’a appelée, elle a su que quelque chose ne va pas ,elle a traîné dans la cour jusqu’à 21heures. Quand elle est rentrée, il se faisait tard, on ne pouvait pas la frapper. On l’a laissée, elle s’est couchée. Le matin, son papa l’a appelée au salon, il l’a corrigée. Après, il me dit regarde comment est ta fille, elle a dépéri, envoie-la à l’hôpital. C’est ainsi je suis partie avec elle à l’hôpital. Le médecin fait le test, il voit que ma fille est en état de famille de 3 mois deux semaines…Elle m’a dit que c’est l’imam Barry. Je lui ai demandé comment il t’a enceintée? Elle me dit que c’est à la mosquée ici,là où l’imam se repose,c’est là-bas il m’a déflorée. C’est là-bas je suis tombée enceinte. Des fois, il m’appelait dans sa pharmacie.  Donc ma fille ne partait plus à l’école. Elle a 14 et quelques mois, l’imam a 42 ans, il est à la DPJ » a-t-elle expliqué.

Actuellement, le premier imam ne dirige même pas la prière ici, il est malade, celui qui a fait cet acte c’est lui qui nous fait prier ici les vendredis. Nous avons compris que son enseignement est bon pour lui-même,

Selon Mamadouba Soumah, chef de secteur, c’est hier à 17 heures qu’il a appris ce problème. Il condamne l’acte. « Pourtant, c’est lui qui détient les clés de la mosquée. S’il n’ouvre pas la mosquée, personne ne peut l’ouvrir. Maintenant, nous, notre décision, c’est l’enfant du premier imam qui a fait cet acte. On ne peut pas interdire la mosquée au premier imam, mais ses enfants, pour le moment, ne doivent pas nous faire prier ici. Nous les avons mis devant pensant qu’ils sont corrects mais nous avons compris qu’ils ne sont pas des hommes corrects. Actuellement, le premier imam ne dirige même pas la prière ici, il est malade, celui qui a fait cet acte c’est lui qui nous fait prier ici les vendredis. Nous avons compris que son enseignement est bon pour lui-même, mais pas pour la population. Il a sali la population, il a sali la mosquée. Rentrer dans la mosquée,faire des bêtises là-bas, c’est quoi ça ? Ce n’est pas une bonne chose.  Aidez-nous même jusqu’au niveau de la ligue islamique, et lui , et son père et ses frères ils n’ont qu’à arrêter de diriger la prière à la mosquée. » 

Quant à Facinet Soumah, conseiller à la mosquée, il dit que c’est une honte pour tous les habitants de Yimbaya. Pour lui, les membres de cette famille ne doivent plus continuer à diriger la prière dans cette mosquée.

Même pendant le Ramadan, lui il vient toujours à la mosquée, il est toujours là, c’est dans ça il a eu des relations avec la fille. Tous les habitants de Yimbaya sont ébahis. Et cela nous fait mal, nous les sages du quartier. Amadou Barry, on ne veut plus entendre parler de lui dans la mosquée.

 « Ce que je vais vous dire, c’est que le nommé Amadou Barry a fait là nous a étonnés. C’est devenu une honte pour tous les habitants de Yimbaya. La fenêtre que vous voyez ouverte à la mosquée là, c’est là-bas il a fait cette chose. Nos voisins auxquels il a fait cet acte, pour tout problème à la mosquée ici, ils donnent toujours leur cotisation. Si c’est un million qu’on réclame, le monsieur peut donner deux millions, sa famille est une bonne famille, il vivait avec la fille, personne ne savait. Sauf quand ce problème a éclaté, nous avons compris que c’est lui qui a fait. Même pendant le Ramadan, lui il vient toujours à la mosquée, il est toujours là, c’est dans ça il a eu des relations avec la fille. Tous les habitants de Yimbaya sont ébahis. Et cela nous fait mal, nous les sages du quartier. Amadou Barry, on ne veut plus entendre parler de lui dans la mosquée. Que Dieu accorde la santé à son papa mais on ne veut plus que les membres de sa famille aient des responsabilités ici. C’est ce que nous voulons », confie-t-il.
Pour équilibrer l’information, nous avons pris le soin d’aller chez le  premier imam, père du présumé violeur, qui nous a confirmé que  l’imam Amadou Barry est à la DPJ. Mais que pour le moment, il ne souhaiterait pas communiquer sur cet dossier.
Christine Finda Kamano 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.