Yomou : un problème de leadership divise les membres du RPG Arc-en-ciel à Bowé

Print Friendly, PDF & Email

La sous-préfecture de Bowé est située à 36 km de la commune urbaine de Yomou. Dans cette localité, une division qui ne dit pas nom règne présentement entre deux fractions du parti présidentiel (RPG Arc-en-ciel).

Selon nos informations, le premier groupe soutiendrait Jacob Monèmou comme secrétaire général du parti et le second groupe soutiendrait Souleymane Kourouma pour le même poste.

Dans la matinée donc de ce matin, il y a eu des antécédents entre ces deux groupes car, chacun des chefs de groupe (Jacob Monèmou et Souleymane Kourouma) détient un cachet.

A en croire à certaines personnes, Jacob était à la base de l’échec du parti dans ladite sous-préfecture pendant le double scrutin législatif et référendaire du 22 mars dernier. « Il (Jacob) démobilisait la population à ne pas voter pour le RPG Arc-en-ciel et il disait à la population de ne pas voter parce qu’il y a de coronavirus dans les encres. C’est Monsieur Souleymane qui passait pour mobiliser encore cette population pour voter pour le RPG. Malheureusement, le RPG-Arc-en-ciel n’a pas gagné à Bowe et  le bureau fédéral de la préfecture de Yomou a jugé nécessaire de remplacer Jacob à la tête de ce parti tout en faisant un nouveau cachet pour donner à Monsieur Souleymane Kourouma », nous informe-t-on.

Interrogé, Selon Jacob Kpoghomou dit que ses détracteurs sont en train de l’accuser à tort. « Le problème a commencé depuis quand il était question de le choisir le candidat du RPG Arc-en-ciel au compte des élections législatives référendaire du 22 mars passées. Il était question de choisir un candidat à ces élections législatives au compte du parti et notre choix est porté sur Madame Fatoukanté de Pela. Et, le groupe de Monsieur Souleymane s’est opposé à ce choix et il décidé de choisir monsieur Mathieu comme candidat de parti aux élections législatives. Voilà où le problème a commencé. C’est ainsi que nous sommes restés et le bureau fédéral de Yomou a décidé de nous remplacer à notre insu. Nous avons été remplacés sans nous informer et pendant cette élection, nous n’avons rien eu de la part du parti. Il n’y a pas encore trois mois j’ai été choisi comme secrétaire général du parti RPG et j’ai tous les documents qu’il faut. C’est le bureau national du parti et le bureau fédéral du parti qui ont décidé de me remplacer par Souleymane on lui donne un cachet oubliant que moi aussi j’ai un cachet. Voilà le problème qui se pose. Il se dit secrétaire général et moi aussi je me dis secrétaire général.  Pour cette journée de ce vendredi, 24 juillet 2020, il était question de réceptionner le débuté uninominal, Mathieu Kpoghomou. Nous sommes restés sur les préparatifs et le deuxième groupe qui soutient Monsieur Souleymane s’est retiré du groupe pour aller préparer encore la réception de l’honorable Matthieu Kpoghomou d’un autre côté. Nous les avons dit que ce n’est pas normal et que c’est la mairie qui doit organiser cette réception de l’honorable Mathieu. C’est ainsi qu’ils ont directement appelé l’honorable Mathieu qui était déjà en route pour lui dire de se retourner et qu’il y a un complot qui l’attend. Et l’honorable s’est retourné  à mi-chemin. »

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.