Zénabgate/Tibou brise (enfin) le silence : ‘’le mandat que le procureur a reçu c’est de poursuivre les journalistes’’

Print Friendly, PDF & Email

Sa version était l’une des plus attendues dans ce dossier qui défraie encore la chronique. Invité ce mardi dans l’émission “On refait le Monde” de Djoma tv, le ministre d’Etat Tibou Kamara s’est prononcé  pour la première fois publiquement sur la reconduction de la ministre  de l’enseignement technique Zenab Nabaya Dramé dans le premier gouvernement de la 4ème République alors qu’une enquête est ouverte contre celle-ci par le parquet  de Kaloum, dans l’affaire de prétendu détournement de 200 milliards de francs guinéens.

« Il n’y a jamais eu de procédure initiée contre la ministre de l’Enseignement technique.  La seule et unique procédure qui a été demandée par le gouvernement, c’est contre les journalistes pour établir la véracité de l’information qui a été donnée », a précisé Tibou Kamara.

Mais ces explications de l’actuel ministre de l’Industrie et des PME sont données après avoir vu le procureur de la république près le TPI de Kaloum annoncer l’ouverture d’une double enquête dans cette même affaire.  La première contre les journalistes pour diffamation et la seconde contre la ministre Zenab Dramé. Le procureur Alpha Sény Camara aurait passé outre les instructions données par le gouvernement dans son communiqué de soutien à la mise en cause, si l’on s’en tient aux propos de Tibou Kamara.

« Le mandat qu’il a reçu c’est de poursuivre les journalistes. S’ils (les journalistes) ont raison, et ce dont nous nous doutions comme le communiqué l’indique,  en ce moment,  la ministre est mise en cause. S’ils ont tort comme nous le pensions,  ils sont poursuivis pour diffamation », insiste M. Kamara, accusé par ses détracteurs d’être l’un des grands soutiens de Zénab.

Pour finir, le ministre d’Etat Tibou Kamara soutient que c’est cette double action déclenchée par le procureur qui a entretenu la confusion dans l’opinion. « Parce que dans votre entendement,  d’un côté,  les journalistes doivent être poursuivis et de l’autre côté,  la ministre doit être poursuivie. Non, il n’a jamais été question de cela. La deuxième confusion c’est quand j’ai entendu dire qu’on ne devrait pas reconduire la ministre en attendant l’issue judiciaire engagée contre elle. Il n’y a pas de procédure judiciaire engagée contre la ministre », martèle Tibou Kamara. 

Yamoussa Camara 

657851102

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.