“Zénabgate” : un leader de la société civile brandit des manifs pour exiger des enquêtes

Print Friendly, PDF & Email

Dans une note, Abdoul Lah Sacko, président du CROSC et coordinateur général du Réseau COJELPAID exige des enquêtes de toute la gestion de Zénab Nabaya Dramé, ministre de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle, accusée de détournement –par le site d’informations Guineenews-de plus de 200 milliards de francs guinéens (environ 20 millions d’euros)…

Affaire 200 milliards, Demander aux journalistes de comparaître, en ignorant d’enquêter en priorité sur les faits qu’ils dénoncent, est tout simplement donner une caution morale à la corruption et aux détournements de deniers publics. Même si, c’est du droit de Mme la ministre de porter plainte contre eux pour des présumées diffamations, mais avec son statut de fonctionnaire ayant été pendant ces dernières années au cœur de la gestion des portefeuilles ministériels très importants et actuellement ordonnatrice principale d’un ministère clef qui vient de sortir des examens nationaux dont la gestion du budget soulève encore des interrogations, je pense que le bon sens et le respect des principes de gouvernance voudront que la priorité soit donnée aux enquêtes sur le présumé détournement astronomique dénoncé. Pour ce faire, à la suite de la déclaration de soutien par le gouvernement à la ministre suivi du communiqué du procureur avec une certaine similitude de soutien, si aucune action forte n’est entreprise dans les jours à venir comme la mise en place d’une commission d’enquête parlementaire sur la gestion de Mme la ministre ces dernières années ou l’ouverture imminente par la justice d’une enquête à cet effet, la société civile à son tour serait en droit d’engager des actions citoyennes très fortes comme des manifestations pacifiques et le contrôle citoyen sur la gestion de la personne incriminée dans tous les départements où elle été au cœur de la gestion du contribuable guinéen.

Tous dans la lutte contre la corruption, rendez-vous le 09 décembre pour la journée internationale de la lutte contre la corruption.

Abdoul Sacko 

Président du CROSC

Coordinateur général du Réseau COJELPAID 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.