Zone Economique Spéciale de Boké : les ministres de la Ville et des Investissements s’assurent des données topographiques du site

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre de la ville et de l’aménagement du territoire en compagnie de son homologue des investissements et partenariats publics-privés et le directeur adjoint de l’ADDAZ entendez Autorité de développement et d’administration des zones économiques spéciales ont effectué le jeudi 1er avril une visite du site de la ZES pilote de Boké. Objectif, enclencher l’opération d’identification et d’immatriculation dudit site qui s’étale sur une superficie de 7 300 hectares.

??

Dans sa communication axée sur les avantages des ZES, le DGA de l’ADDAZ Moussa Dabo a rappelé que les ‘’ZES est une initiative présidentielle qui a pour ambition d’apporter d’investissements multiples vers la Guinée, de diversifier l’économie, de créer de nouveaux pôles urbains, de créer d’emplois massifs. On veut pallier l’exportation de produits bruts vers les marchés et privilégier ici les produits qui sont transformés localement pour une meilleure maîtrise de la chaine de valeur’’ a-t-il magnifié tout en ajoutant que Boké est le projet pilote d’autres ZES sur toute l’étendue du territoire national.

??

Dans la même lancée, le ministre des investissements et partenariats publics-privés Gabriel Curtis a renchérit en ces termes. ‘’C’est un projet structurant qui va diversifier l’économie locale de Boké, c’est un projet qui concerne l’investissement, des partenariats publics-privés puisque les opérateurs économiques vont être appelés à opérer ici. C’est aussi un projet gigantesque qui s’étale sur 7 300 hectares et qui vont à termes constituer la zone économique spéciale de Boké. L’autre avantage à Boké qui est une zone d’exploitation minière c’est la création par exemple d’une plateforme logistique pour permettre aux bateaux d’assurer outre, un flux commercial de marchandises, des usines, des conteneurs…’’ a fait noter le ministre des Investissements.

A la suite de son homologue du gouvernement, Dr Ibrahima Kourouma de la ville et de l’aménagement du territoire expliqué la procédure technique afin d’assurer une garantie juridique du site, faut-il rappeler, d’une superficie de 7 300 hectares.

‘’Vous le savez nous sommes dans une situation si la terre n’est pas sécurisée, il y a toujours un envahissement par les populations. Donc après le levé, nous sommes venus faire un repérage des coordonnées topographiques mais la chose la plus importante pour nous aujourd’hui c’est d’identifier les codes, sécuriser les bornes et établir le titre foncier. “Nous allons sécuriser physiquement le site pour éviter à ce qu’il ne soit envahi, la zone étant décrétée zone économique spéciale pourrait faire objet de convoitise” a indiqué le ministre de la ville avant de rappeler l’attachement du président de la République à faire de Boké et toutes les autres zones économiques spéciales une polarité de développement.

??

L’opération ainsi enclenchée sera suivie par l’élaboration d’un plan d’aménagement. D’où l’invite du ministre de la Ville Ibrahima Kourouma à la population de Boké. “Il faut que les gens comprennent une fois que l’Etat récupère un domaine, il l’immatricule personne d’autre ne peut avoir un titre foncier dessus. Il faut que les gens comprennent que l’objectif du président de la République n’est pas de créer des situations compliquées mais c’est de faire de la Guinée un pays développé, travailler de manière que chaque guinéen bénéficie de ce que nous avons. Nous demandons à tous ceux qui ont des ambitions de venir ici d’attendre qu’un aménagement soit fait et à l’issue duquel chacun saura où s’installer parce que ce site doit recevoir des infrastructures de développement pour tous”.

Mesurant la portée de ce vaste programme, le préfet de Boké Hassane Sanoussy a annoncé une campagne de sensibilisation de sa population pour une meilleure compréhension des recommandations formulées par les émissaires du président de la République Alpha Condé

C’est sur ces espoirs d’une adhésion des populations de Boké à ce vaste programme que la délégation a pris congé des autorités administratives de Boké.

Cellule de Communication du Ministère de la Ville

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.